Les étiquettes : L’apparence … et la réalité, qui gratte !
19 mai 2017
« La belle » introduction… aux labels !
14 mai 2020

A fleur de peau : l’importance d’un textile sain

Ma peau qui frémit à la caresse d’une plume, se délecte à celle d’un massage doux, se transforme en chair de poule au froid, rougit, blanchit, alerte en cas de douleur… ma peau, mon enveloppe, ma partie visible, intermédiaire entre mon intérieur et l’extérieur, ma barrière protectrice… parfois qui réagit si fortement en cas d’urticaire notamment… … qu’es-tu ?

La peau, l’organe vital du toucher

Elle est le deuxième sens après la vue, en termes d’informations traitées par le cerveau. Alors que suis-je sans être touchée ? Rien, un bébé en meurt… Etre touchée me donne ma forme : car chaque cellule contient un petit organite, le centriole qui s’active par pression et émet un courant piezzo électrique qui lui donne sa forme. Nos cellules ont besoin d’être touchées, nous avons aussi ce besoin. D’ailleurs, le matin au réveil, j’éprouve souvent le besoin de vêtements plus près du corps, qui me permettent de sentir ma forme… d’être en forme ! Si je n’ai pas reçu un massage avant… Et le soir bien souvent, j’en ai assez de ces vêtements, je suis dans ma forme, envie de vêtements amples et fluides

La peau, un cerveau étalé 

Elle est ce grand organe relié au système nerveux. Ce sont les terminaisons des fibres nerveuses situées dans la peau, les récepteurs sensoriels, qui vont réagir à la pression, à la température ou à la douleur…à la douceur de la plume ! Elle est parfois maltraitée lors de journées passées à porter un vêtement à la mode, ou pratique, sans tenir compte d’une gêne au niveau de la peau. Je me suis rendue compte que je ne prenais simplement pas le temps d’écouter mon ressenti. Ma peau envoyait des informations de gêne à mon cerveau, sans même que j’en ai conscience. Et à mon insu, ce stimulus désagréable agissait sur mon système nerveux, pouvant même créer une irritabilité !

Il est si simple et doux d’écouter simplement le bien être du corps, de notre peau dans le choix des vêtements. C’est même essentiel pour ne pas irriter notre système nerveux : j’ai vu un enfant hurler de rage de devoir porter des chaussettes avec des coutures ou des couches, qui le gênaient! On apprend si tôt à ignorer nos ressentis, rendant la réaction nerveuse inconsciente, mais présente…

… et un organe perméable 

La peau protège certes notre milieu intérieur d’agressions extérieures, mais elle ne constitue toutefois pas une barrière étanche puisque différents éléments sont capables de la traverser. Elle est aussi un formidable lieu d’échanges, d’oxygène et dioxyde de carbone lors de la respiration cutanée, d’eau par la transpiration. Et la peau absorbe les substances, à des degrés divers. Cette propriété permet d’administrer divers médicaments sous forme de pommade, de crème.

Mais la peau peut laisser aussi passer des substances toxiques ou allergisantes. Souvent à l’origine de diverses pathologies dont les allergies dites de contact… et qu’en est-il donc alors des vêtements avec lesquels la peau reste en contact des heures durant ? !! Des teintures, ou d’autres produits utilisés dans la fabrication des fibres textiles, comporteraient-ils aussi des composants chimiques,   absorbés dans le corps par la peau, encore à notre insu ?? Certains ne peuvent pas porter des fibres textiles non naturelles justement…. Mais donc quelle alternatives pour ne pas stresser notre corps « à notre insu » ?

Des alternatives…

Je me prends alors à imaginer le vêtement au contact plus ou moins proche selon mon besoin, doux et léger, qui apaise ma peau tel un doux massage. Plutôt que de l’« irriter » nerveusement ; peut-être ce vêtement a-t-il peu de coutures ? … qui laisse ma peau respirer, et dans lequel je n’absorbe pas de substances qui encrassent inutilement mon corps. Je pressens que ce bien être contribuerait grandement à une détente globale au cours de ma journée : un vêtement que j’aurais dans la peau ! Un vêtement qui m’offre des caresses toute la journée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *